Les Dinky Toys Atlas

Des Dinky et des hommes…
mardi 24 septembre 2019
par  Michel Bovani
popularité : 79%

Dinky Toys est une marque de miniatures automobiles, créée au Royaume-Uni en 1934. Les modèles réduits seront d’abord fabriqués dans ce pays, puis rapidement en France (par Meccano Ltd), puis, plus tard dans d’autres pays. Le but de cet article n’étant pas de retracer l’histoire de la marque, le lecteur curieux pourra avantageusement consulter Wikipedia à ce propos. Disons que la marque Dinky Toys, sans disparaître réellement puisqu’elle est revendue, n’est plus utilisée à partir de 1971. Quelques uns des derniers modèles continueront à être fabriqués et vendus sous d’autres marques, notamment en Espagne. Ça n’est qu’en 2008 que les éditions Atlas rachètent la licence et font produire en Chine des rééditions des modèles les plus connus. Ces modèles récents sont parfaitement réalisés et totalement identiques aux originaux, jusqu’à la fameuse boîte jaune qui porte bien la marque Dinky Toys (en rouge).

Bien sûr, les puristes s’étranglent rien qu’en évoquant les Dinky Atlas, horresco referens. Il n’en reste pas moins que ces rééditions se vendent entre 20 et 25 euros, brillant du neuf compris (elles commencent néanmoins à se faire rares, si vous êtes amateurs il faut vous dépêcher). Alors que les modèles originaux se négocient avec leur boîte, mais aussi avec parfois quelques éclats de peinture ou des pneus dont le caoutchouc a séché, entre 100 et 200 euros. Les camions ou les modèles rares et pour cette raison prisés peuvent voir leur côte s’envoler. Pour ma part, je suis raisonnable, je déteste les vieilleries et je prête aux puristes une oreille fort peu attentive. Sans avoir une âme de collectioneur, je suis donc propriétaire d’une vingtaine de Dinky Toys Atlas.

Ma dernière acquisition
Télécharger (127.8 ko)

En France, ce que l’on peut appeler l’âge d’or de la marque se situe entre 1950 et 1965. L’amateur de Dinky Toys aujourd’hui est donc un homme (le plus souvent…) né dans les années 50, ou un peu avant ou à la rigueur un peu après. Les plus anciens de ces amateurs nostalgiques ont vu durant leur enfance leurs « petites autos » évoluer et se perfectionner. Au départ, les modèles étaient réalisés entièrement en métal (zamac) à l’exception des pneus qui étaient en caoutchouc. Assez rapidement, on a vu apparaître des vitres en plastique transparent, puis des intérieurs, toujours en plastique. Dans les années 60, le modèle attrayant possède aussi une suspension, une direction et quelques ouvrants (capots ou portières). Entre-temps, les chromes de la calandre et des pare-chocs ont eux aussi bénéficié d’une réalisation plastique, plus flatteuse peut-être que la peinture argentée des modèles antérieurs, mais aussi plus fragile. Bien sûr, les gamins de l’époque, sur la période finalement assez brève durant laquelle ils s’intéressaient à ces jouets, ont tous vu arriver ces perfectionnements avec ravissement. Mais enfin, aujourd’hui, les Dinky les plus prisées sont celles dont la conception est la plus simple. L’objet est alors d’un style épuré et d’une apparence robuste qui peut tout à fait lui conférer un statut décoratif, au moins en attendant le passage d’une horde de petits enfants déchaînés.


Portfolio

JPEG - 502.4 ko JPEG - 463.6 ko JPEG - 369.7 ko JPEG - 427.7 ko