Ciné-Loire

Le complexe cinématographique de Tours-nord
samedi 12 octobre 2019
par  Michel Bovani
popularité : 32%

Depuis 2014 nous habitons dans les nouveaux quartiers de Tours-nord, une zone qui s’est beaucoup transformée ces 10 dernières années, sur un fond de développement plus ou moins incertain de la rocade de Tours (dont, si j’ai bien suivi, on ne sait toujours ni comment ni quand elle se terminera). Ce sont des quartiers d’immeubles de trois ou quatre étages desservis par des axes urbains où le trafic automobile est assez important. Avec davantage de commerces de proximité, une vraie vie de quartier pourrait cependant se développer davantage. En attendant, il est difficile de ne pas prendre la voiture, mais cela me convient, même si je regrette que la circulation des vélos n’ait pas été pensée dès la conception. En tout cas, si je me limite à ma situation personnelle, je suis très content de vivre là. Il y a quelque temps, en avril, un complexe cinématographique s’est installé en bordure de la rocade nord-est pas loin du lycée Vaucanson et du dépôt du tramway.

La zone pourrait sans doute se développer davantage, mais pour le moment, il y a, en plus des cinémas, quelques restaurants ou bistrots franchisés. À propos de la ligne de tramway, ouverte en 2013, notons qu’une équipe d’artistes, dont particulièrement l’architecte Daniel Buren, a participé à sa réalisation.

Un ami m’a fait remarquer récemment que le meilleur moment pour y aller c’était le début de l’après-midi : on peut ainsi déjeuner au Bureau (ils ont un fish & chips plus que convenable) puis profiter d’une salle de cinéma la plupart du temps presque déserte. De chez moi, on peut parfaitement y aller à pied, mais la promenade au bord de ces axes semi-routiers n’est pas si agréable et je préfère pour ma part prendre l’automobile et profiter des parkings du complexe. J’ai donc accompli le programme complet — restaurant et ciné — récemment, en compagnie de Raphaël Bovani. On a vu Rambo 5 Last Blood et on était effectivement les seuls dans la salle.

Au départ, j’avais d’ailleurs prévu de parler surtout du film, mais je me suis ravisé, en me disant que cela n’intéresserait certainement pas tout le monde. Disons que c’est un film de série Z surtout destiné à ceux qui ont vu au moins 3 des 4 opus précédents. Je ne suis pas persuadé que ceux qui n’ont vu que le premier Rambo apprécient vraiment le cinquième ; quant à ceux qui n’en ont vu aucun, ça n’est certainement pas par celui-ci qu’il faut commencer. Si l’on veut se faire une idée, je pense que la critique de Libé (2 étoiles sur 5) est assez bien vue : « […] avec son visage boursouflé et sa carcasse qui semble peser mille vies, Stallone règne sur ce chaos artistique avec une profondeur abyssale. » Bien sûr, personne n’est obligé d’aimer Stallone, mais moi je le préfère à Gabin, Ventura et Depardieu réunis.


Portfolio

JPEG - 1.9 Mo JPEG - 1.8 Mo JPEG - 1.6 Mo JPEG - 1.6 Mo JPEG - 1.6 Mo