Dédicace

Un rendez-vous à la librairie Bédélire avec trois héros de la BD
dimanche 5 avril 2020
par  Michel Bovani
popularité : 26%

C’était le vendredi 28 février 2020. On était insouciants, pas confinés pour deux sous, prêts à se serrer dans la (pas si) petite librairie Bédélire (81 rue du Commerce — Tours). Bref, tout allait bien, puisqu’il y avait dédicace, rendez-vous avec des potes, perspective d’acquérir quelques nouveaux albums, éventuellement dédicacés et même il y avait le projet de passer à La Chocolatière (2 rue de la Scellerie — Tours) pour un petit ravitaillement. Trois auteurs étaient invités :

  • Thierry Dubois et Jean-Luc Delvaux pour la sortie de la dernière aventure de Jacques Gipar : L’Écho de la Taïga ;
  • Georges Van Linthout pour le dernier opus des aventures du détective Brian Bones : Corvette 57.

Je dois dire que je ne suis pas fou de dédicaces, j’ai même l’habitude de dire que je n’aime pas que quelqu’un écrive sur mes livres… Mais le cas des albums de bandes dessinées est un peu différent, puisque la dédicace est traditionnellement accompagnée d’un dessin original.

Dédicace de Thierry Dubois pour Nationale 7
Dédicace de Georges Van Linthout pour Corvette 57

Le fait que ce dessin prenne du temps permet aussi quelques échanges sur le travail de l’auteur, ce qui est toujours passionnant. Ces séances de dédicaces sont aussi l’occasion de se procurer des tirés-à-part originaux.

Exemple de tiré-à-part

Georges Van Linthout

Georges Van Linthout est un auteur dessinateur de bande dessinée, reconnu dès le début des années 90. Le monde de la BD étant assez foisonnant, je n’avais quant à moi jamais eu l’occasion de le lire et ces albums relatant les aventures de Brian Bones sont pour moi une découverte. Les scénarios sont de Rodolphe, un scénariste bien connu des amateurs de science-fiction (on lui doit, en collaboration avec Léo, les séries Kenya, Namibia et Amazonie) ou de polars authentiquement belges comme la série Robert Sax.

Pour en revenir à Brian Bones, trois albums sont parus, dont le titre évoque à chaque fois une américaine des années 50 :

  • Roadmaster ;
  • Eldorado ;
  • Corvette 57.

Les histoires sont plaisantes, bien racontées et bien dessinées, avec un zeste de fantastique et de mystère. On y retrouve aussi l’ambiance de l’Amérique des fiftie’s, un peu à la American Graffiti.

Thierry Dubois & Jean-Luc Delvaux

Dessinateur, scénariste, illustrateur et organisateur d’événements, Thierry Dubois est très connu dans le petit monde de la voiture ancienne. Avec Jean-Luc Delvaux au dessin, il est le scénariste de la série Une aventure de Jacques Gipar éditée par Paquet. J’ai déjà eu l’occasion de parler de cette série dans un article consacré au précédent album (Gaby le magnifique).

L’Écho de la Taïga est paru en feuilleton dans la revue La Vie de l’auto, à laquelle je suis abonné, et de toute façon j’avais acheté l’album lors de sa parution, deux semaines avant la dédicace. À la place, j’ai donc acheté un livre de Thierry Dubois sur la nationale 7 historique, très bien documenté et illustré.

Sitographie


Commentaires